Découvrir les réalisations

25 réalisations finalistes

Les 25 réalisations finalistes du Gala du CRE-Montréal sont maintenant connues! Pour cette 14e édition du Gala organisé par le Conseil régional de l’environnement de Montréal, le comité de sélection indépendant a eu la tâche ardue, mais stimulante, d’analyser les 60 candidatures présentées par des organisations de l’ensemble de l’île de Montréal et désigner les lauréats dans chacune des catégories et des réalisations Innovantes et Championnes.

« Le choix n’était pas facile alors que les candidatures étaient cette année encore très inspirantes et diversifiées. Merci aux membres du comité de sélection pour leur temps et leur travail méticuleux. Les réalisations présentées témoignent de toute l’importance qu’accordent les organisations de l’île de Montréal aux enjeux associés aux changements climatiques, à la gestion des matières résiduelles et à la protection de la biodiversité. » — Emmanuel Rondia, directeur général par intérim du CRE-Montréal

Découvrez les 25 réalisations finalistes ci-dessous et leur description au gala.cremtl.org dès aujourd’hui.

NB Les descriptions des projets ont été fournies par les organisations, et nous ne les avons pas modifiées ou corrigées.

Finalistes

Catégorie : Moyennes et grandes entreprises

Innovante

  • Un pas à la fois, nous travaillons à diminuer notre impact environnemental. Depuis septembre 2019, nous sommes parmi les premières entreprises au Canada à bénéficier du Camion de livraison hybride solaire à unité de réfrigération 100% électrique, le seul dans cette catégorie. En résumé, l'unité de réfrigération du camion (celui qui conserve les repas frais pendant toute la durée du transport et la durée d'un événement) fonctionne sans émission, et sans branchement, sur une durée de 6 à 8 h.

  • Un parc écologique à Montréal-Trudeau - Aéroports de Montréal (ADM)

    En août dernier, ADM annonçait la création d’un parc écologique dans l’arrondissement de Saint-Laurent, au nord-ouest des pistes de YUL Aéroport international Montréal-Trudeau. Celui-ci devient l’un des premiers aéroports au Canada à transformer l’un de ses terrains en un tel espace. Cette initiative illustre l’engagement d’ADM, inscrit dans sa politique environnementale, à protéger les milieux à valeur écologique élevée sur ses sites.
    D’une superficie de plus de 2 millions pi2, le parc présente une forte valeur écologique et comporte une grande diversité de milieux humides et terrestres. Des inventaires écologiques ont permis d’identifier trois espèces floristiques vulnérables ou menacées, de même que plus de 150 espèces d’oiseaux et de nombreux mammifères et amphibiens, dont au moins 14 présentant un statut particulier au Québec ou au Canada.
    Le parc sera préservé de tout développement et aménagé au bénéfice de la communauté. La création d’aménagements visant à bonifier et préserver la diversité du site, et à en donner l’accès au public, est en cours.
    Cette initiative s’ajoute à d’autres déjà entreprises par ADM, telles que la plantation d’arbres (en collaboration avec le GRAME) sur un terrain situé dans un quartier résidentiel de Dorval, afin d’offrir aux citoyens un espace vert et ombragé.

Championne

  • Le programme Cultivons pour donner du sens à l’avenir est une initiative menée par Fondaction pour améliorer l’accessibilité à une alimentation saine et durable. Il vise à rendre plus autonomes des élèves et leurs parents vivant en milieu défavorisé, dans des quartiers souvent qualifiés de déserts alimentaires, en leur permettant de cultiver des légumes frais après avoir été initiés aux techniques de l’agriculture écologique.
    Fort de son partenariat avec MicroHabitat qui agit comme responsable du volet pédagogique, Fondaction fournit aux écoles qui se qualifient l’expertise et le matériel nécessaires à l’implantation de leur potager éducatif. Les jeunes et leurs parents sont invités au départ à joindre un comité vert, composé également de membres de l’équipe-école. Ils y recevront des ateliers de formation leur procurant des bases solides afin de mettre en place et d’entretenir le jardin situé dans la cour de l’établissement. L’émergence de cette intelligence collective permettra au comité d’assurer de manière autonome la pérennité du projet dès sa 4e année.
    En transformant un terrain asphalté en espace de biodiversité productif, Fondaction permet ainsi aux familles de récolter fièrement le fruit de leur travail et de consommer des produits locaux non transformés, exempts d’additifs chimiques néfastes pour la santé.

  • L'écoresponsabilité
    Nous avons fait une charte d'engagement ou 30 employés volontaire on participer, mais personnes de l'équipe de gestion était participant. De la charte d'engagement on a élaborer des objectifs pour donner une deuxième vie à nos rebuts, le CTTÉI de Sorel Tracy nous a fait un calculateur pour déterminer le CO2 sauvé par projet. Au niveau social on a développer avec des partenaire un DEP en usine ou 23 candidats on reçu un diplôme DEP fonderie. Au niveau économie on a fait des projets économique qui tiennent compte de l'environnement et de la santé et sécurité au travail. Au niveau gouvernance nous avons élaborer procédure et code d'éthique.

Catégorie : Petites entreprises

Championne

  • L’entreprise Blanc de gris a mis sur pied une champignonnière urbaine circulaire qu’elle opère depuis 2015. Elle se spécialise dans la production et la vente de pleurotes frais destinés aux restaurateurs, aux marchés de fruits et légumes et aux traiteurs montréalais. Située en plein cœur de Montréal dans le quartier Hochelaga, Blanc de gris a la particularité d'utiliser des résidus organiques générés localement (drêches de brasseries, marc de café) comme la base de leur substrat; ainsi que de privilégier la culture en seaux réutilisables pour éviter les sacs plastiques à usage unique. Elle a revalorisé à ce jour environ 900 tonnes de matières résiduelles organiques sur le territoire montréalais, parmi celles-ci, drêches de brasseries, marc de café, pellicule de café ainsi que copeaux de bois.

  • Grâce à son partenariat avec Aéroports de Montréal, Chamard stratégies environnementales s’est donné comme mission de détourner de l’enfouissement tout produit neuf ou usagé ayant été jetés ou saisies à l’aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau. Chamard tri les déchets, entrepose les produits de bonnes qualités et s’assure qu’ils soient utilisés en faisant don de ceux-ci à l’organisme Le Chaînon. Ce dernier vient en aide aux femmes en difficulté de la région de Montréal en leur redistribuant une partie des produits ramassés et en mettant en vente l’autre partie dans leur boutique afin de recueillir des fonds pour elles. Depuis mars 2019, des vêtements, des bottes et manteaux d’hiver, des produits d’hygiènes et des produits alimentaires ont été redistribué aux femmes dans le besoin. Au total, ce sont plus de 22 000 kg de biens qui ont été détourné de l’enfouissement et redistribué à l’organisme le Chaînon.

  • Fondée en 2012, Maillon Vert a pour mission de promouvoir et de permettre le virage des entreprises afin qu’elles soient écoresponsables et socialement solidaires, tout en améliorant nettement leur performance économique.
    Par son réseau et ses connaissances exceptionnelles en petite entreprise, ralliés à son expertise en développement durable et plus de 15 000 heures de recherche et développement en meilleures pratiques d’affaires durables, Maillon Vert bénéficie d’un positionnement unique au Québec et au Canada.
    Maillon Vert propose le programme Pharmacie éco+responsable, qui a pour but d’aider les pharmaciens, indépendants ou sous bannière, à adopter des pratiques plus vertes notamment dans la gestion des matières résiduelles et l’approvisionnement.
    Lorsqu’une pharmacie s’engage, nous effectuons son diagnostic (sondage clientèle, questionnaires, évaluations économiques, audit concurrence), puis créons son plan d’action en sélectionnant 6 à 8 grandes actions parmi nos 15 à travers 4 volets (Implication sociale, Produits et services, Matières résiduelles et opérations, Énergie et transports). La démarche, volontaire, s’échelonne sur 18 mois d’accompagnement.
    Le programme Pharmacie éco+responsable a aujourd’hui été suivi par près d’une centaine d’officines aux quatre coins du Québec.

Innovante

  • En 100 ans à peine, l’humanité a éliminé de la planète 75% de la biodiversité alimentaire. La sauvegarde de la diversité est désormais un enjeu majeur pour l’avenir de l’humanité.
    Au Québec, une dizaine de semenciers artisanaux passionnés travaillent sans relâche pour faire vivre des variétés de fruits et légumes rares ou menacées. Les Gardiens de Semences soutiennent ce travail essentiel à notre avenir. En début d’année, des ambassadeurs (chefs, épiceries, transformateurs) choisissent de parrainer chacun une semence artisanale, oubliée ou menacée présentée dans un catalogue commun élaboré avec les semenciers. Associés à un maraîcher partenaire, les gardiens de semences ont une mission commune : faire découvrir la véritable valeur de cette diversité de goûts, de formes et des couleurs.
    Chaque professionnel engagé dans l’opération est un passionné, qui fait le choix de combattre la standardisation pour s’engager dans une agriculture qui respecte les écosystèmes et la biodiversité. De la semence à l’assiette.

  • PYROCYCLE - PYROCYCLE

    PYROCYCLE a développé un nouveau, procédé thermochimique, non polluant et rentable pour recycler les déchets électroniques, qui permet d’éviter la pollution de l'environnement en valorisant les plastiques contaminés et en extrayant les métaux de bases et les métaux précieux.

Catégorie : Institutions

Innovante

  • L’Institut national de psychiatrie légale Philippe-Pinel a initié une démarche structurée de santé environnementale et de développement durable en 2016, dans le but de réduire les impacts négatifs de ses activités tant sur la santé que sur l’environnement. L’institution s’est ainsi dotée d’un plan d’action triennal comprenant des actions sur diverses thématiques allant des approvisionnements responsables à la bonne gestion des matières résiduelles, en passant par la gestion de l’énergie, de l’eau et de la qualité de l’air. En trame de fonds se trouvent les changements climatiques puisque les actions mises en œuvre doivent permettre de réduire les gaz à effet de serre et/ou d’augmenter le niveau d’adaptation de l’Institut.
    Dans ce contexte, l’Institut s’est attaqué à la réduction à la source d’une série de produits d’usage courant tels que les gobelets à café, les bouteilles d’eau douce ou encore la vaisselle utilisée par les patients qui, rappelons-le souffrent de problèmes de santé mentale et nécessitent donc un environnement hyper sécuritaire.
    Ces initiatives ont permis à l’Institut de réduire de plus de 7 tonnes par année ses déchets ultimes qui ont été évités, avec des économies financières annuelles s’élevant à 55 000 $.

Catégorie : Corps publics

Innovante

  • En 2018, la Ville de Montréal a mandaté l'organisme Jalon mtl pour recenser les enjeux et irritants propres à la logistique urbaine et à la livraison de marchandises en milieu urbain dense. Dans le cadre d'une démarche participative, une communauté d'experts du domaine a identifié une vingtaine de pistes de solution, dont celle de mettre sur pied un projet de livraison urbaine écologique dans les rues de Montréal.
    Le 12 septembre 2019, l’arrondissement de Ville-Marie a donné l’envol au projet Colibri, en collaboration avec Jalon mtl et le Service du développement économique de la Ville de Montréal. Pour réduire les impacts du dernier kilomètre de livraison, diverses méthodes de livraison sont testées afin d'évaluer et mesurer leur efficacité. Cinq entreprises de livraison (Purolator, Courant Plus, LVM Livraison, Chasseurs courrier et La roue libre) participent au projet et partagent leurs données de livraison avec l'Arrondissement.
    Sur le site de l'ancienne gare d'autocars, les partenaires ont accès à un pôle logistique local où sont transbordés les colis qui partiront au centre-ville à vélo cargo électrique. D'autres pistes de solution sont aussi envisagées, comme des casiers électroniques pour récupérer plus facilement les colis et la livraison de nuit avec des véhicules électriques.

  • Corridor écologique Darlington - Arrondissement de Côte-des-Neiges - Notre-Dame-de-Grâce

    Le Corridor écologique Darlington, proposé en 2014 par l’Unité du développement durable de l’Université de Montréal, est un projet d’infrastructure naturelle dont l’emprise se situe en majeure partie dans l’Arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce. Le tracé complet propose une liaison verte entre le campus de la montagne de l’UdM, le campus Mil et l’Hippodrome de Montréal. Aujourd’hui, l’initiative dépasse l’idée du verdissement et de la biodiversité : Transport actif, sécurité alimentaire, gestion des eaux pluviales, empowerment citoyen sont quelques-unes des composantes qui y sont désormais rattachées. L’Arrondissement a dès le début reconnu l’importance d’intervenir dans ce secteur en partenariat avec l’acteur institutionnel. Le dialogue était entamé et un partage des compétences s’est vite développé entre ces derniers. C’est ainsi que, petit à petit, des interventions ponctuelles dans la trame urbaine ont pris place tout en intégrant chaque année davantage de parties prenantes et, par conséquent, de points de vue. La connexion des espaces verts et le désenclavement de ces derniers viennent évidemment avec leur lot de défis. Ces défis deviennent ensuite des cas d’étude appliquée pour des étudiants de l’UdeM issus de diverses disciplines qui proposent ensuite des pistes de solutions, transformant ainsi travaux académiques en réalisations concrètes.

  • Élaboration et adoption d'une première politique montréalaise d'agriculture urbaine - Arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles

    Sensible aux enjeux de notre époque et à la nécessité de s'engager vers la transition écologique, l'arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles a procédé à l'élaboration et à l'adoption de la première politique montréalaise d'agriculture urbaine. Par une vision ambitieuse de faire vibrer en 2030, 30 ha au rythme d'une agriculture urbaine innovante et plurielle, il embrasse une vision porteuse et rassembleuse !

  • Implantation des exigences en énergie au SGPI - Service de la gestion et de la planification immobilière - Ville de Montréal

    Lors du Sommet mondial en action climatique de San Francisco, l’administration municipale a réaffirmé la détermination de la métropole à poursuivre son engagement dans quatre volets précis de la lutte contre les changements climatiques: la réduction des émissions de GES, l’empreinte carbone, le zéro déchet et l’action climatique équitable.
    En matière d’empreinte carbone, l'administration montréalaise s'est également engagée à adopter des règlements ou des politiques qui permettront l'exploitation de bâtiments carboneutres d'ici 2030 et à étendre cette mesure à l'ensemble de ses bâtiments d'ici 2050.
    Le Service de la gestion et de la planification immobilière (SGPI) gère un ensemble de 742 bâtiments et installations dont 604 sont de propriété Ville. Le budget d’énergie pour ces bâtiments est de 28 M$. Les sources utilisées sont de 57% électricité, 40% en gaz naturel et 3% d’autres provenances générant des émissions de GES de 30 k. t. eq. CO2 réparties en proportion respective de 1%, 92% et 7%.
    Le SGPI doit profiter de tous les projets et interventions pour réduire la consommation énergétique et faire la transition vers les énergies renouvelables. Pour guider cette démarche, le SGPI a élaboré des exigences propriétaires en énergie. Ces nouvelles exigences visent à contribuer à l’atteinte de l’objectif zéro carbone 2030 de la Ville de Montréal. La planification, la gestion de projets et l’exploitation ont intégré ces exigences à leur processus de gestion respectif.
    Les exigences énergétiques du SGPI misent sur des bâtiments performants et zéro carbone, par une réduction des besoins en énergie et l’utilisation des énergies renouvelables. Les actions porteront sur une enveloppe performante, des cibles de performance, une utilisation de systèmes simples et performants et sur l’apport des sources d’énergie renouvelable.

Championne

  • Grand parc de l’Ouest - Service des grands parcs, du Mont-Royal et des sports - Ville de Montréal

    Avec plus de 3 000 hectares de superficie, le Grand parc de l’Ouest est le fruit d’une vaste ambition : devenir le plus grand parc municipal du Canada. Le parc regroupe les cinq parcs-nature de l’ouest de l’île de Montréal en plus de différents secteurs d’intérêt répartis sur le territoire des arrondissements et des villes liées. Il s’agit d’un ambitieux projet collectif qui marque l’engagement de l’Agglomération de Montréal à protéger les milieux naturels et à préserver la biodiversité.
    Dans un contexte de transition écologique, Montréal multiplie les efforts de préservation des infrastructures naturelles qui contribuent à augmenter la résilience de la métropole face aux épisodes climatiques extrêmes, dont notamment les crues printanières.
    En 2019, la Ville a franchi un jalon important en adoptant le règlement établissant le Grand parc de l’Ouest. Ce règlement permet à la Ville de poursuivre ses démarches afin de conclure des ententes pour consolider le territoire du parc. Depuis son entrée en vigueur, la Ville a réalisé cinq acquisitions de terrains totalisant une superficie de 175 hectares.
    Plus qu’un grand parc, il s’agit d’un legs important pour les prochaines générations et sa création confirme l’importance d’offrir des milieux de vie résilients et durables.

  • Le nouveau centre de tri des matières recyclables de Montréal (CTMR) - Service de l'environnement - Ville de Montréal

    Le Centre se distingue comme étant le plus moderne et le plus avancé d'un point de vue technologique au Québec. D’une capacité de 100 000 tonnes par année, il est l’un des plus importants au Canada et grâce à ses équipements de dernière génération, un plus grand contrôle est exercé sur les matières triées. Depuis son ouverture, le centre renforce la capacité de la Ville de Montréal à atteindre ses objectifs en matière de valorisation des matières recyclables.
    La qualité de l’environnement de travail est également un aspect important qui a été pris en compte dès sa conception. À titre d’exemple, l’ensemble des opérations de contrôle qualité se déroulent dans des cabines de tri ventilées, climatisées, bien éclairées et insonorisées. Aussi, un système de captation à la source des poussières est en place sur les principaux équipements du centre afin de maintenir la qualité de l’air et la propreté du centre.
    Afin de diminuer les impacts environnementaux du projet, le bâtiment vise une certification LEED Or NC 2009 alors que les opérations seront certifiées ISO 14 001. Les mesures incluent notamment l’installation d’une section de toit vert, la récupération d’eau grise, la récupération de chaleur et la préservation d’espaces verts.

Catégorie : OBNL, associations et coopératives

Innovante

  • Ville en vert a été mandaté par Hydro-Québec pour concevoir un projet d’aménagement paysager dans l’emprise de la ligne Charland-Fleury, entre les rues Saint-Hubert et Saint-Denis, au sud de la voie ferrée du CN bordant la rue Sauvé.
    D’une longueur d’environ 515 mètres, les sentiers permettent aux usagers de marcher de la rue Saint-Hubert jusqu’à la rue Saint-Denis. Près de 880 mètres carrés de surface minérale ont été remplacés par des surfaces végétalisées. Plus de 115 arbres, 600 arbustes et 700 vivaces, graminées et plantes grimpantes compatibles avec l’exploitation sécuritaire d’une ligne à haute tension y ont été plantées.
    Un quart de sa superficie est consacré à l’agriculture. Un conteneur transformé en kiosque permet d’accueillir des visiteurs pour la tenue d’activités de sensibilisation et de formation ainsi que la présentation d’ateliers liés aux problématiques environnementales urbaines ainsi qu’aux poules urbaines.

  • Le Système Alimentaire Michelois (SAM) - Vivre Saint-MIchel en Santé

    Le Système Alimentaire Michelois (SAM) est un Projet d’Impact Collectif financé par Centraide et la Direction de la Santé publique et co-porté par plusieurs organismes communautaires du quartier Saint-Michel qui a vu le jour à l’été 2015. Ce projet consiste en un système court d’approvisionnement et de transformation alimentaire. Celui-ci bénéficie d’un partenariat unique avec l’école secondaire Louis-Joseph-Papineau. En effet, sur le terrain de l’école se trouvent des jardins de production maraîchère et éducatif. Ces jardins produisent des fruits et légumes qui sont ensuite vendus à bas coûts au Marché solidaire du quartier et transformés au sein des cuisines collectives du milieu.
    Au-delà des effets positifs du projet sur l’environnement (réduction des îlots de chaleur, diminution des GES liés au transport alimentaire, hausse de la biodiversité…etc), l’objectif du projet est la sensibilisation et l’implication des citoyen.ne.s du quartier. La lutte au gaspillage alimentaire et la sensibilisation aux saines habitudes de vie sont des priorités du projet. En 2019, les ateliers de transformation alimentaire et d’éducation relative à l’environnement ont touché plus que 1000 résident.e.s dans un des quartiers les plus défavorisés de l’île de Montréal.

  • Les Rescapés - La Transformerie

    Depuis la fin avril 2019, La Transformerie a lancé sa première solution d'anti-gaspillage alimentaire pour les épiceries et fruiteries avec Les Rescapés. Nous collectons les invendus des commerces de l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie. Nous transformons une partie des fruits en tartinades sucrées pour mettre en valeur leur qualité et nous redistribuons 70% des denrées à des organismes en dépannage alimentaire de l’arrondissement. Nos délicieuses tartinades faites à la main avec des fruits parfaitement mûrs sont revendues par les commerces collectées ainsi que d’autres points de vente.

  • Opération Nettoyage 360° est une campagne visant à limiter la pollution de l’eau. Pourquoi 360°? Car des opérations de ramassage de déchets se déroulent sur les berges du fleuve Saint-Laurent dans la région de Montréal mais aussi... sous l’eau! En plus de constituer une occasion de retirer les déchets de l’environnement, OpNet360° vise à planter des bandes végétalisées qui empêcheront les déchets des berges de se rendre dans le fleuve par le vent ou le ruissellement et à sensibiliser la population sur différents enjeux liés à l'eau.
    OpNet360° a pour objectif de retirer 10 tonnes de déchets de l’environnement, de planter 1000 arbres et arbustes et d’atteindre plus de 40000 personnes. Le GRAME, Mission 100 tonnes, Urban Water Odyssey : à la rescousse du Saint-Laurent, ainsi que des centaines de citoyens et de plongeurs sous-marins s’allient pour réaliser cette initiative ambitieuse. Elle s’inscrit dans un mouvement mondial pour le retrait du plastique dans l’océan; en effet, les gestes posés par chacun d’entre nous dans le cadre d’OpNet360° constitueront la dernière barrière des déchets avant la mer.

  • Une épicerie 100% locale - Coopérative de solidarité En direct de la ferme

    En direct de la ferme a été la première entreprise Montréalaise à offrir une épicerie complète de produits exclusivement locaux.
    La coop a débuté il y a 7 ans ses activités dans un garage en distribuant des paniers dans le quartier environnant. Dans l’équipe d’EDF il n’y a pas de vedettes, mais une équipe solidaire en grande partie bénévole qui partage les valeurs de l’économie sociale.
    Ce sont les membres de la coop qui contribuent au développement de cette dernière grâce aux bouches à oreilles. La coop investit pas ou très peu dans le marketing au bout du compte, ce sont les consommateurs qui assument les coûts reliés à ce type de développement. C’est pour cette raison, par exemple, que nous récupérons tous les sacs d’épicerie afin de limiter les coûts qu’engendreraient des sacs avec logos imprimés.
    L’objectif est d’être en phase avec les besoins de nos membres, soit une consommation responsable avec des produits locaux de qualité dont on connait la provenance.
    Nous entretenons une relation étroite et équitable avec tous nos producteurs.
    Nous limitons au maximum les emballages (même si il y a toujours matière à amélioration) et tous les cartons sont recyclés.

Championne

  • Depuis 2018, se sont plus de 4 000 frênes qui ont été abattus dans les boisés du mont Royal dans le cadre de la stratégie de lutte à l’agrile du frêne menée par de la Ville de Montréal. Depuis janvier 2018, Les amis de la montagne réalise pour le Service des grands parcs, du Mont-Royal et des sports de la Ville un mandat de communication et de sensibilisation autour des abattages et des importants efforts de reboisement livrés par la Ville. Cette formule de partenariat audacieuse – Ville-Ami – a permis de rejoindre 4 011 personnes sur le terrain en plus de milliers de citoyens par les médias sociaux,seulement pour la période de janvier 2018 à mai 2019.Les amis sont aussi intervenus in situ en collaboration avec la Ville au moyen de leur Programme d’intendance environnementale. Avec le soutien de la Banque TD et d’autres partenaires corporatifs, ils ont mobilisé près de 860 citoyens bénévoles pour planter plus de 2 500 arbres et arbustes indigènes et contrôler le nerprun cathartique sur plus de 10 hectares.La formule de partenariat s’est avérée gagnante. La Ville a renouvelé cette collaboration pour l’hiver 2020. À l’automne, Les amis poursuivront les plantations pour soutenir la régénération des forêts urbaines du mont Royal. À noter que nous n’avons pas encore les retombées pour la campagne 2019 - 2020.

  • La Récolte engagée - Centre de ressources et d’action communautaire de La Petite-Patrie

    Au printemps 2016, le gaspillage alimentaire est à son comble au Marché Jean-Talon, tandis que la récupération alimentaire devient une alternative privilégiée par les ressources dédiées à nourrir des populations dans le besoin. Le Centre de ressources et d'action communautaire de La Petite-Patrie (CRACPP) a souhaité donner une orientation supplémentaire à sa mission, en participant activement à la lutte au gaspillage. C’est ainsi qu’est né le projet de La Récolte engagée, initiative nourricière locale et durable, consistant à récupérer les fruits et légumes initialement destinés à l’enfouissement pour les redistribuer aux personnes en situation de précarité au sein du quartier de La Petite-Patrie.
    Les retombées de ce projet porteur d’équité et participant concrètement au développement durable de la communauté sont multiples. Notamment, sur le plan environnemental, il s’agit de diminuer l'empreinte écologique en détournant des sites d'enfouissement des surplus alimentaires tout en sensibilisant les participants au gaspillage et la dégradation environnementale qui s'y rattache. Ensuite, La Récolte engagée permet d’augmenter l’accès physique et économique à une alimentation saine, diversifiée et de qualité. Enfin, sur le plan social, La Récolte engagée permet la création d’un lieu unique et inclusif d’engagement bénévole favorisant la mixité et le sentiment d’appartenance à la communauté autour d’un projet structurant et rassembleur pour le quartier.

  • Projet La tasse - La Vague CRPE

    “UN CONTENANT RÉUTILISABLE, CONTRE UN PETIT 5$, REMBOURSABLE DANS UN RÉSEAU DE CAFÉS FORMIDABLES"
    Tout commence à l’été 2017, alors que quelques propriétaires de cafés montréalais ont l’idée d’un système de dépôt pour les contenants réutilisables de boissons à emporter. Ils se tournent dans un premier temps vers leur Éco-quartier et un an plus tard, de ce groupe de travail naît « La tasse »
    L’idée de la consigne est loin d’être révolutionnaire, mais le caractère innovateur de La tasse réside dans un système en réseau, construit et géré par les acteurs du secteur. En outre, La tasse mise sur l’ultra simplicité, le low-tech, afin de briser aux maximum les barrières à l’entrée pour le consommateur comme pour le commerçant, et ainsi encourager l’adoption du réutilisable. La durabilité de l’objet permet d’en faire un contenant véritablement réutilisable, et le tarif de 5$ de la consigne permet de garantir qu’il sera effectivement rapporté et remis en circulation.
    Consommateurs hebdomadaires: 1,6 gobelets jetables évités chaque semaine pour chaque La tasse en circulation.
    Économies réalisées sur l’achat de gobelets jetable : 1 312 $ par an par commerce
    339 établissements ont rejoint le réseau

  • Synergie Montréal - PME MTL Est-de-l'Île

    Synergie Montréal est une initiative d’accompagnement des entreprises en économie circulaire propulsée PME MTL Est-de-l’Île. C’est la symbiose industrielle du Grand Montréal: en oeuvre depuis 2016 dans l'Est de Montréal, elle étend depuis janvier 2019 son action à l'ensemble de l'agglomération de Montréal. Il s'agit d'une communauté d'entreprises maillées entre elles par des échanges de matières, ressources, actifs, capacités et expertises. Synergie Montréal propose aux PME un accompagnement pour passer à l'action en matière d'économie circulaire afin de réduire leur empreinte environnementale tout en assurant leur vitalité économique.

Réalisations

Catégorie : Moyennes et grandes entreprises

Innovante

Catégorie : Petites entreprises

Innovante

Catégorie : Institutions

Innovante

Catégorie : Corps publics

Innovante

Championne

Catégorie : OBNL, associations et coopératives

Innovante

Championne